lundi 31 mai 2010

30/05/2010 - Maule - Championnat Départemental 78

Arrivé de bonne heure pour tenir un carrefour en tant que signaleur, il n'en fut rien et j'ai pu observer mes coéquipiers concourir dans la catégorie 40/49 ans, le départ de ma course n'étant qu'a 10h.
Le temps est maussade mais il ne pleut pas, un peu de crachin par moment vite balayé par le vent très soutenue et qui sera l'élément déterminant en course.
Le circuit fait 11km à parcourir 7 fois et on tournera dans le sens Maule-Andelu, c'est à dire dans le sens du long faux plat remontant de Maule, de prime abord plus facile qu'inversement avec la bosse menant à Jumeauville mais le vent étant pleine face, ce sera un allier de plus pour faire la sélection!!!
En 40-49ans, c'est donc une belle démonstration du club avec Dédé et Thierry dans l'échappée. Dédé lance le sprint un peu tôt et se fait griller sur la ligne par le grand balèze de Buchelay, Yannick Marie. Thierry fait 7éme.

Avec plus d'une demi-heure de retard, nous prenons à notre tour le départ en 30-39ans. Nous sommes 3 du club dans le peloton, Gérald, benoît et moi.

Dès les premiers hectomètres, un gars d'Houdan accélère, personne ne suis bien sûr, c'est voué à l'échec seul dans le vent.
Le premier tour s'effectue sans grosses attaques, il faut attendre la fin du faux plat remontant sur l'arrivée à Andelu pour voir la première échappée sérieuse se former. Mal placé je ne peux y aller, Benoît me demande si Gerald est devant, je lui dit que non, lui après avoir scruter le peloton me rétorque que si!!! Ho ho, là ça sent mauvais et le vieux démon de la course de Maurepas ressurgis, mauvais choix stratégique encore une fois, ça ne me ressemble pas....!!!
Sur les tobbogans entre Andelu et Jumeauville, on tient l'échappée en point de mire et il n'est pas encore trop tard, seulement une trentaine de secondes nous séparent d'eux. Mais tout le monde se regarde, et l'addition risque d'être plus lourde dans peu de temps.
Un coureur de Buchelay piégé lui aussi prend alors l'initiative et secoue tout le monde, je profite alors du contre d'un autre coureur pour prendre la roue avec un gars de Vélizy (le même qui était déjà avec moi à Maurepas!). On se relaye couché sur nos vélo en plein vent, je me retourne, l'écart se creuse avec le peloton, le troisième gus avec nous lâche prise, l'intensité des relais demandées est trop grande. A ce moment là, une fusée de Versailles nous double, je suis scotché!!! C'est Jeff Satge, un gars redoutable à VTT et très fort aussi sur route... On ne se désunis pas avec Vélizy et on navigue pendant 1 km à 5 secondes de Satge. L'échappée, elle, accrois son avance au bénéfice des 5 relayeurs.
On finis par se regrouper, à 3 la poursuite sera plus facile, d'autant que le peloton semble complètement lâcher prise.
L'entente est bonne entre nous 3, meilleur que devant à priori car l'écart commence à se réduire à notre avantage. On se dépouille pour tenter de rentrer au plus vite et éviter de se fatiguer de trop. Les derniers mètres à boucher sont toujours les plus dure car il faut jauger son effort pour ne pas se mettre dans le noir après une poursuite où on est dans le rouge permanent. Satge fournit le dernier coup de pédale pour intégrer l'échappée.
On s'octroie quelques relais de récupération....nous sommes maintenant 8 échappées, 2 d'Elancourt, 2 de Vélizy, 1 de Versailles, 1 de Conflans, 1 de Houilles et 1 de Houdan. L'entente est très bonne, chacun prend son relais appuyé, ça déroule bien dans les passages venteux, un bon travail d'éventail.

Le peloton, lui, est vite relégué aux oubliettes, 5minutes de retard à la mi-course. La course aura été plié en 2 tours !
A trois ou quatre tours de l'arrivée, on se débarrasse dans la petite bosse de Jumeauville du coureur de Houdan présentant des signes de faiblesse, on a même presque réussi à faire d'une pierre deux coups car Peuvrier de Vélizy commence aussi à traîner la patte.
Il faut dire que depuis le départ, il n'y a pas eu de moment répits, le circuit plus le vent est comme prévu, super exigent, obligeant à être toujours en prise.
Je commence d'ailleurs à avoir mal au dos sur la fin, (en plus des jambes !!!), car la position de "conduite" ne varie pas beaucoup, c'est toujours allongée avec un braquet assez important.
Le dernier tour est entamé, une arrivée au sprint se profile, personne ne parle, tout le monde à hâte d'en terminer, mais partir seul serait suicidaire!!
On est donc groupé en bas du faux plat menant à la ligne d'arrivée, tous calé dans la roue de Satge qui semble être le plus fort, l'allure est pépère, ça s'observe, Satge mène toujours, on arrive à 400 mètres de la ligne, il tente un petit démarrage pour faire bouger mais s'arrête, c'est le gars de Houilles qui lance les hostilités, Satge est dans la roue, moi je suis dans la sienne, je m'accroche, Gérald passe sur la droite, il est un peu enfermé, je suis à bloc le nez dans le guidon, je remonte que dalle et relâche mon effort à 20 mètres, le gars de Conflans me saute....je suis 5éme!! à ma place sur ce genre de sprint. Gérald gagne pour quasiment rien, il revient de loin. Bravo!!
Pour finir, Benoît règle amer le peloton, 9éme, un bon quart d'heure plus tard!!
Encore un bon Week-end pour le club.....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire