lundi 28 mai 2018

My Canyon, Ultimate CF SLX 9.0 DI2

Allez je m'y colle, ça fait un moment qu'on me le réclame et j'ai suffisamment roulé avec maintenant pour vous faire le descriptif détaillé de ma monture, le Canyon Ultimate CF SLX 9.0 DI2!

Choix de la marque!
Après avoir fait le tour des marques les plus présentes dans les pelotons amateurs comme professionnels, j'avais 2/3 marques dans le viseur, Trek, Specialized, BMC...
Mais en y regardant de plus près, au moment de sélectionner le modèle qui me plaisait et qui correspondrait à ma pratique, gloups, mon portefeuille prend une claque! Pas sérieux tout ça...
Bref, je regarde alors vers 2 marques qui ne proposent que de la vente sur internet et qui de ce fait permettent d'avoir des tarifs 30% moins cher que la concurrence. Rose et Canyon.
Le point négatif: on ne peut pas voir les vélos en "vrai", à part pour Rose qui a un show room dans les Yvelines, mais encore faut-il se trouver à côté.
Rose a l'avantage de pouvoir composer son vélo à la carte en choisissant quasiment tout les équipements. Le bémol, c'est que côté esthétique je n'étais pas plus emballé que ça par la géométrie du cadre et je ne trouvais que très peu d'avis sur son comportement.

Chez Canyon, c'est différent, il y a un catalogue de vélo décliné avec plusieurs montages mais le changement de composants comme les roues par exemple ou la taille des manivelles n'est pas possible.
Bon les montages présentés sont en général très bien choisi de base.
Un autre point rassurant aussi, c'est le fait que Canyon est très bien représenté chez les pros, à travers les équipes Katusha et Movistar.

Après mure réflexion, recherches, mon choix se confirme et c'est donc chez Canyon que je trouvais mon bonheur!

Choix du modèle!
Lorsque je me suis décidé à remplacer mon fidèle Giant Advanced de 2006 équipé en Shimano Ultegra, j'avais envie, tant qu'à faire, de passer un cap technologique et donc de m'équiper avec un groupe électrique (pas un moteur, juste la transmission!!). Les transmissions électrique se sont généralisées maintenant et la fiabilité semble être de mise.
Lorsque l'on débute le vélo, on commence souvent avec une marque que l'on garde au fil du temps et des évolutions. Pour ma part, j'ai toujours eu du Shimano, et encore une fois je resterai fidèle au nippon en me faisant plaisir avec le groupe haut de gamme de la marque, le Dura Ace.
Pour info, ce niveau de gamme permet d'avoir des composants plus léger, précis et avec des matériaux plus noble.
Deux types de cadre sont disponible chez Canyon, la version Aeroad ou la version Ultimate.

Quelles différences? Les deux sont aussi bien l'un que l'autre je pense, avec la particularité pour l'Aeroad d'avoir une géométrie plus aérodynamique que l'Ultimate qui reste pour sa part sur un style plutôt classique mais éprouvé sur les plus grands Tours.
Après y avoir réfléchi à deux fois, j'ai choisi le modèle Ultimate CF SLX 9.0 DI2 qui correspondait mieux à la pratique que je fais du vélo, avec l'envie d'avoir un vélo au style neutre et polyvalent, passant les années sans se démoder, tout en ayant un comportement très pointu!
Une dernière chose mais non des moindres, les roues! Pas de choix possible comme expliqué un peu plus haut, il s'agit des Mavic Cosmic Pro Carbon SL C, un modèle très bien noté dans les avis. A voir sur le terrain... Dans mon idée première, j'aurai été plus tenté par des Zipp 303 mais bon ça restait un détail!
Pour la taille, un petit formulaire, après avoir sélectionner le vélo, permet de guider l'acheteur, je mesure 1m82 et la taille M m'était préconisé.

Le montage!
Une fois la commande passée, j'ai eu la chance de n'avoir que très peu de délai d'attente, moins de 10 jours, le suivi de commande est très efficace et la prestation de livraison est assurée par UPS.
Le vélo arrive dans un imposant carton, le packaging est vraiment de qualité, tout est soigneusement emballé et rangé.

Le vélo étant pré-assemblé, seul le guidon, la roue avant et la tige de selle restent à monter.
Aucunes craintes, c'est loin d'être insurmontable, même pour celui qui n'a jamais bricoler un vélo!!
La preuve en images!

Impression en statique!
N'ayant encore jamais vu le vélo autrement que sur mon écran d'ordi, la première impression est au delà de mes attentes, je suis agréablement surpris de la qualité du cadre. La différence de prix avec la concurrence pouvait laisser présager une finition au rabais, il n'en est rien, bien au contraire, c'est très propre!
Tout est super bien intégré, les différentes gaines sont noyées dans le cadre comme pour le dérailleur avant par exemple,
le boitier de jonction pour la transmission électrique se fait invisible en venant se loger sous la potence,
la batterie est dissimulée dans le cadre, seulement deux petites vis de fixation trahissent sa présence,
la vis de serrage de la tige de selle est masquée par un petit cache caoutchouc,
bref tout a été bien étudié!
Les lignes du cadre sont très harmonieuse, les tubes se raccordent de la plus belle des façons sans cassure géométrique.
Le style est plutôt massif sur l'avant avec un tube oblique imposant et tout en finesse sur l'arrière avec des haubans tout simple, sans chichis.
La boite de pédalier inspire confiance avec une taille laissant présager une parfaite restitution de la puissance au pédalage!
Pour la couleur, j'ai voulu de la sobriété, un "avion furtif", il est Black (Stealth - Asphalt Grey pour être exact!) avec juste un petit liseré gris anthracite courant le long du tube horizontal.
C'est magnifique, moi j'adore, seul bémol, comme c'est mat, et ben c'est quand même super salissant et la moindre tâche de gras ressort immanquablement!
Le groupe Dura Ace dans sa dernière mouture (Type 9150), est vraiment magnifique, fini le bicolore, il est entièrement noir dorénavant, les manivelles se sont élargies donnant un bon sentiment de rigidité. Développement de 52x36 pour l'avant et 11-28 à l'arrière, ça doit pouvoir passer partout!
 Le dérailleur arrière s'est quand à lui aminci, plus rien à part son cable ne laissant supposer qu'il est électrique.
Puissance de freinage augmenté, passage de vitesse "synchro shift" permettant d'aligner automatiquement le dérailleur avant avec la vitesse sélectionnée. Ergonomie des leviers et passages des vitesses plus nette, en gros pas mal d'optimisation et d'amélioration qui en font un groupe très efficace!
A noter un accessoire que je n'avais pas avant puisque cela n'existe qu'en version électrique, c'est les "sprint shifters" que l'on trouve sur les côtés interne du cintre, sous les cocotes, un élément très intéressant dont je vous explique l'utilité un peu plus bas...
Les roues Mavic sont sur le standard actuel des roues dites "aéro" avec un profil en U et non plus en V, favorisant la pénétration dans l'air et surtout limitant les turbulences lors des rafales de vent de côté.
Profil en "U"

Profil en "V"

Elles sont équipées d'origine de pneus Mavic Yksion Pro Griplink à l'avant et Powerlink à l'arrière et le tout en section de 25mm. 
J'avoue, la première fois que j'ai vu ça (Section de 25mm de large), je me suis dit que c'était pour faire du cyclotourisme!! Mais en fait non, en m'intéressant d'un peu plus près à la chose, je me suis rendu compte que ça devenait un peu le standard en remplacement du 23mm (c'était même 21 ou 19 à une époque un peu plus éloignée).
Les analyses démontrant que ça apportait plus de confort sans altérer le rendement car le 23mm va laisser une empreinte plus importante au sol, donc plus de résistance au roulement, en s'écrasant dans sa longueur alors que le 25mm s'écrasera dans la largeur. Reste la résistance à l'air plus importante en frontal sur le 25mm, compensé maintenant par l'augmentation de la largeur des jantes, générant du coup moins de turbulence à l'arrière du pneu comme ça pouvait être le cas sur les sections inférieures...
Bon enfin pour la plupart des cyclistes que nous sommes, la différence sera difficilement perceptible!

L'ensemble cintre/potence monobloc est une très belle pièce aussi, avec la partie haute du cintre plate et profilée.
Pas très confiant au départ avec ce type d'équipement fait d'une seule pièce qui ne permet pas d'ajuster l'orientation du cintre, au final, un vrai plaisir de prise en main, mais je vous en reparle plus bas aussi!
Pour la selle, il s'agit d'une Fizik Antares, assise de bonne facture, ni trop raide ni trop souple et dans les coloris du vélo!

Sensation en dynamique!

C'est le principe du vélo, à un moment donné il faut monter dessus et se lancer!! :-D
D'emblée, les premiers tours de roues donnent le ton, le vélo est semi-raide! Késako!!! :-)
Je m'explique: on sent rapidement une certaine rigidité amené par l'ensemble cadre/fourche/cintre-potence/pédalier qui ne fait qu'un bloc, et pour autant les roues avec leur montage en 25mm associé à la selle/tige de selle filtrent parfaitement les défauts de la route, ce qui donne un bon compromis entre souplesse et raideur!
Le confort est de mise, la selle offre un bon appui au fessier, les mains trouvent naturellement place sur le plat du cintre, ma crainte a été vite effacée! Et c'est même pour le coup un vrai plaisir d'aller mettre les mains en bas du guidons pour fendre l'air, le cintre revenant assez loin vers l'arrière et sa profondeur étant courte, pas besoin de s'étirer le buste outre mesure!
Ce qui me trouble par contre dès les premiers coups de pédales, c'est le développement "semi-compact" avec ce petit plateau de 36 dents qui fait tourner les jambes à deux cent à l'heure, avec l'impression de faire du surplace!! Bon c'est sûr qu'avec mon 44 dents sur mon autre vélo, ça fait une sacré différence! :-)
Du coup on passe vite sur le grand plateau car dans ma belle vallée de Chevreuse, les bosses ne méritent pas souvent le 36 dents!
Le vélo est globalement très agréable, léger, réactif lorsque l'on se dresse sur les pédales, précis et sûr dans les descentes, il peut convenir à n'importe qui, du cyclo au pure compétiteur car il n'exige pas spécialement une condition de forme extraordinaire pour l'apprivoiser mais attention, à l'instant où l'on réveille la bête (si les jambes sont là!!), elle devient démoniaque!
J'ai vraiment ce sentiment "d'aide" dès lors que la vitesse s'accentue, le vélo restitue parfaitement la puissance et ça devient un kiff d'appuyer sur les pédales. Les roues un peu pataude à faible allure, se mettent en ordre de marche et donne un excellent rendement dès que la vitesse passe au delà des 40km/h.
Et pour compléter le tableau de cet avion de chasse, un élément qui contribue de mon point de vue à la performance lorsque l'on a le nez dans le guidon, les mains au fond du cintre et qu'on cruise à plus de 40 à l'heure, les pouces viennent alors chatouiller les "sprint shifters" pour trouver le parfait développement. Le shifter sous la poignée droite permet d'une légère pression de descendre les vitesses lorsque celui de gauche les remonte, c'est vraiment super pratique!
Le groupe Dura Ace DI2 se comporte à merveille, les vitesses passe avec précision et souplesse, pas de bruit parasite, le dérailleur avant ajuste sa position automatiquement en fonction du pignon arrière.
Pour ce qui est de l'autonomie de la batterie, je n'ai pas tenté d'aller jusqu'à la décharge complète mais je n'ai effectué que deux recharge en plus de 5000km parcourus...
Le freinage est puissant bien que les patins de freins montés d'origine (Mavic) ne sont pas des plus performant et laissent des traces jaunes sur les jantes, j'ai opté en remplacement pour des BBB carbstop que je trouve plus efficace.
Pour ce qui est des pneus Mavic Yksion Pro, pas grand chose à dire, aucune crevaison à déplorer mais j'ai trouvé que le pneu arrière s'était usé plus rapidement que mes traditionnels Michelin ProRace utilisé sur mon autre vélo. En seconde monte, je vais installé des Continental GrandPrix 4000 S II pour voir la différence...
Que dire de plus, cette machine répond parfaitement à mes attentes, chaque sortie est une vrai partie de plaisir!!
J'espère vous avoir inspiré ou répondu à vos questionnement! Si besoin n'hésitez pas à me contacter pour plus de détail... ;-)

Toutes les caractéristiques de ce modèle sur le site Canyon: https://www.canyon.com/fr/road/ultimate/2018/ultimate-cf-slx-9-0-di2.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire